Réduire les apports en sédiments dans la rivière du Gouffre pour le saumon

Protéger l'habitat du saumon atlantique dans la rivière du Gouffre

L’OBV Charlevoix-Montmorency est fier de présenter l’une de ses réalisations en 2021 pour la protection de l’habitat du saumon dans la rivière du Gouffre.

Le projet qui s’est tenu dans la municipalité de Baie-Saint-Paul consiste en des aménagements qui permettent de capter les matières en suspension transportées par les eaux de ruissellement. Des bandes riveraines, des descentes enrochées, des fossés et des bassins de rétention ont donc été mis sur pied en des endroits stratégiques de la Ville! L’objectif : améliorer la gestion des eaux pluviales et réduire les apports de sédiments vers la rivière du Gouffre, un habitat clé pour le saumon atlantique. D’autres actions ont également été réalisées telles que l’inventaire des zones sensibles à l’érosion près de la rivière et de ses tributaires ainsi que la sensibilisation des riverains aux impacts du ruissellement.

Pourquoi un projet pour le saumon atlantique?

Depuis plusieurs années, la population de saumons atlantiques de la rivière du Gouffre connait beaucoup d’instabilité qui peut être expliquée, entre autres, par la dégradation de son habitat. Des analyses récentes ont démontré que la rivière et ses tributaires transportent d’importantes concentrations de sédiments qui nuisent à la qualité de l’eau, à la capacité de reproduction du saumon et, de fait, à sa survie.

Remerciements

Ce projet a été possible grâce aux Fonds d’action Saint-Laurent, au Programme Affluents Maritime, au Regroupement des organismes de bassins versants du Québec et au Gouvernement du Québec. Merci à nos partenaires!

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Mathilde Crépin

Mathilde a toujours aimé la nature. Toute petite, elle rêvait de pouvoir pagayer sur des rivières sans fin, courir à travers les herbes hautes et comprendre les animaux.

Devenue géographe, elle comprend mieux les paysages et les nouveaux horizons culturels qui s’offrent à elle. Sa créativité, sa capacité d’adaptation et sa curiosité sont les outils avec lesquels elle souhaite aider à générer les petits changements de demain.

Communiquer, rapprocher les gens et les réalités, et mettre de la beauté, quotidiennement, dans la vie des gens: voici ce à quoi elle aspire!