Réseau de suivi de la biodiversité

Le réseau de suivi de la biodiversité du Québec, qu’est-ce que c’est?

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) en collaboration avec le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) ont mis sur pied un réseau de suivi de la biodiversité dans un contexte de changements climatiques. Ce projet s’inscrit dans le cadre du Plan d’action sur les changements climatiques (PACC) 2013-2020.

Par le passé, plusieurs suivis ont été réalisé dans la province, cependant les suivis sont incomplets de sorte que les données sont difficilement utilisables pour détecter et mesurer les effets des changements climatiques à l’échelle de la province. Par conséquent, ce réseau de suivi de la biodiversité du Québec permettrait de détecter les changements dans l’état de la biodiversité et d’identifier leurs causes, si possible. Ces données permettraient de prendre des décisions éclairées en matière de gestion et de conservation de la biodiversité et d’agir de manière proactive. Selon le MFFP et MELCC, toutes les données récoltées lors de ce suivi permettraient d’améliorer la résilience et le maintien des services écologiques essentiels favorisant le bien-être et la prospérité des Québécois sur le long terme.

Le rôle de l’OBV

Le mandat de l’OBV consiste à suivre une cellule du suivi de la biodiversité. Une cellule est une placette de 15km/15km à l’intérieur ou à proximité duquel, jusqu’à 5 types de sites soient une forêt, une tourbière, un marais, une rivière et un lac sont sélectionnés pour la réalisation d’inventaire (Gouvernement du Québec, 2021). La première cellule est située dans une forêt dans la municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges, alors que la seconde cellule est située dans une tourbière dans la municipalité de Saint-Tite-des-Caps. Il s’agit d’une tourbière ouverte, d’au moins 2ha et ombrotrophe, c’est-à-dire que son alimentation en eau provient uniquement des précipitations. Cette eau contient peu de minéraux et de nutriments, par conséquent, la neutralisation des acides présents dans le milieu est quasi impossible, rendant l’eau de ces tourbières acides.

L’équipe de l’OBV-CM s’occupe d’installer le matériel nécessaire au suivi de la biodiversité, procède à l’échantillonnage des indicateurs et à la réalisation des travaux dans ces deux cellules. Une fois les échantillons récoltés, ils sont redirigés aux équipes du MELCC et du MFFP afin qu’ils procèdent à l’identification des espèces. Finalement, l’inventaire de la végétation des cellules est réalisé par les équipes de ces deux ministères.

La fréquence d’échantillonnage des indicateurs

Tous les indicateurs, peu importe le milieu, sont échantillonnés aux 5 ans.

  • La forêt : la communauté des insectes du sol, la communauté des mammifères par caméra, la vitesse de décomposition de la matière organique et la température du sol;
  • La tourbière : la communauté des papillons et des odonates, la phénologie et la croissance végétale par caméra;
  • Indicateurs communs aux deux milieux : les plantes vasculaires et invasculaires et la caractérisation du sol; les communautés des oiseaux, des chiroptères et des anoures avec appareil acoustique. 

BLOC A

Période des travaux : dès la fonte des neiges avant que la végétation débute sa croissance.

Les travaux : installer les stations acoustiques dans chacun des sites, ainsi que les caméras. Une caméra est installée en milieu forestier pour les mammifères, tandis que les caméras pour la phénologie végétale sont installées dans les milieux humides.  

BLOC B

Période des travaux : entre 3 et 4 semaines après les travaux du « Bloc A ».

Les travaux : réappater la caméra pour les mammifères, installer les pièges Multipher pour les insectes de sols et les thermograhes pour la température du sol et de l’air.

BLOC C

Période des travaux : entre 3 et 4 semaines après les travaux du « Bloc B ».

Les travaux : réappater la caméra pour les mammifères, effectuer la première récolte des insectes de sol tout en remettant les pièges en fonction et installer les sachets de thé afin de mesurer la vitesse de décomposition de la matière organique.

BLOC D

Période des travaux : lors de la dernière semaine du mois de juin ou la première semaine du mois de juillet lorsque les conditions météorologiques sont favorables pour l’inventaire des odonates et des papillons de jour.

Les travaux : procéder aux inventaires d’odonates et de papillons de jour en milieux humides et à l’inventaire de la végétation si elle a atteint un certain seuil de maturité.

BLOC E

Période des travaux : entre 3 et 4 semaines après les travaux du « Bloc C ».

Les travaux : procéder à la deuxième récolte des insectes de sol, retirer les pièges Multipher et la caméra pour les mammifères et effectuer l’inventaire de la végétation pour le milieu forestier.

BLOC F

Période des travaux : 90 jours après les travaux du « Bloc C », puisque les sachets de thé installés afin de mesurer la décomposition du sol doivent rester en terre 90 jours.

Les travaux : Retirer les stations acoustiques pendant le mois de septembre ainsi que les sachets de thé.

BLOC G

Période des travaux : au début du mois de septembre.

Les travaux : Échantillonnage et inventaire des macroinvertébrés benthiques.

BLOC H

Période des travaux : vers la fin août ou en septembre.

Les travaux : prélever l’ADN environnemental (ADNe*) pour les inventaires de communauté de poissons, mesurer des paramètres physico-chimiques avec une sonde et par échantillons d’eau afin de les analyser en laboratoire, prélever des échantillons de zooplancton et faire l’installation d’une chaine de thermographes pour mesurer la variation de la température de l’eau du lac.

*Les organismes laissent des traces d’ADN dans leur milieu et c’est ce qu’on appelle l’ADNe.

BLOC I

Période des travaux : après la sénescence des feuilles, c’est-à-dire vers la fin du mois d’octobre ou au début du mois de novembre.

Les travaux : retirer les caméras de la phénologie végétale en milieux humides.

Lien utile

Si vous avez des questions sur le réseau de suivi de biodiversité, contactez-nous : info@charlevoixmontmorency.ca