Le Groupe d’accès à la Montmorency (GAM) a présenté son rapport d’activité pour 2010. Il relève notamment une importante entente de service à venir avec la Municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval incluant un montant de 2000,00$ qui leur permettra d’assumer les taxes foncières des terrains qu’ils utilisent.

Ce rapport démontre que l’équipe de bénévoles du GAM ont travaillé très fort pour faire avancer leur cause. Ils ont notamment participé aux consultations publiques du Plan vert, bleu, blanc de la Ville de Québec, de même qu’aux ateliers de Nature-Québec pour la conservation de la nature. Ils ont participé à l’évènement Rivière vivante sur la rivière Saint-Charles pour aider à assurer la sécurité et ont présenté un kiosque au Festival Vagues-en-Ville auquel ils ont également participé.

Le GAM a aussi dû agrandir le stationnement d’un de leur site (France-Drouin) qui a connu une augmentation d’achalandage importante. Ce nouveau stationnement est passé de 7 à 20 places, tout en gardant le site à l’état le plus naturel possible.

Historique

Durant les années 90, l'accessibilité à la rivière Montmorency est devenue restreinte pour ses amateurs de canot et kayak, en raison de la privatisation de ses rives. La prise de conscience de la part d'un groupe de canoteurs de la région l’a poussé à fonder le Groupe d'accès à la Montmorency (GAM). Depuis, le GAM, appuyé par les amateurs d'eau vive et ses organismes, s’est mobilisé autour d’un objectif, soit de développer, de mettre en valeur et de conserver des accès gratuits aux plans d'eau du Québec.

Grâce au travail soutenu de bénévoles et au soutien financier d'une trentaine d'organismes, dont des fondations, des clubs et des fédérations de canoteurs et de kayakistes, la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval et Mountain Equipment Co-op (MEC), deux accès ont pu être développés sur la rivière Montmorency. Une entente avec le Séminaire de Québec a permis d'en développer un troisième. Depuis le printemps 2010, des pourparlers sont en cours entre le GAM et la Ville de Québec afin d’en développer un quatrième, ce qui permettrait d'offrir un superbe réseau canotable d’une trentaine de kilomètres à proximité de la ville de Québec. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site Internet du GAM au http://www.legam.qc.ca/